À la Une

La béatitude des temps

Une journée fascinée à Orange.

Lire la suite La béatitude des temps
À la Une

Pour elle

Lisbonne. Je suis debout à l’entrée du BECO dos FRÓIS. Je regarde pendant un long moment la lumière épaissir et froisser le feuillage des ormeaux en contrebas.Je voudrais pouvoir la suivre dans son trajet, du ciel jusqu’à la mer à l’Ouest. Je voudrais pouvoir l’écouter glisser sur les façades au milieu de la musique moderne […]

Lire la suite Pour elle
À la Une

Première esquisse lisboète

Lisbonne. Premier crayon. CALÇADA DE SANTO ANDRÉ. Je me suis abrité sous le petit auvent du Café Silva pour vivre la pluie des yeux sans en craindre le reste. Fine d’abord, je l’entends et je la vois qui monte en force, jusqu’à prétendre faire concurrence au mouvement vertical du linge étendu aux fenêtres que personne […]

Lire la suite Première esquisse lisboète

Café d’octobre à Golfe Juan

Café. Quelque part sur l’AVENUE DES FRÈRES ROUSTAN. Devant moi quatre retraitées bières et Perrier. Golfe Juan. Les cordages à ma gauche craquent et chuchotent sous un ciel de laine grise. L’avenue a cette odeur de platane que j’aime qui flotte entre quelques voitures. J’écoute : ma voisine de dernière faire des bulles au fond […]

Lire la suite Café d’octobre à Golfe Juan
À la Une

Noël à Nice

Nice. 24 décembre. Il y a un vigile l’air gentil devant un chocolatier rue BARLAT. Les gens font la queue pour Noël, sans doute. Il fait doux. Je retrouve par hasard des rues où j’avais écrit, moins sûr des endroits où j’avais grignoté. Les tables ont déserté les trottoirs, comme partout. Le port. Là, je […]

Lire la suite Noël à Nice

Du haut de la colline

Réthymno. Les hirondelles étirent leurs ailes à chaque virage. Leurs ventres couleur d’herbe sèche ressemblent à de petites gorges qui se gonflent à chaque fois qu’ils croisent le soleil. Je suis sur une colline un peu en retrait de la ville, les pieds dans une herbe qui crisse, presque morte, avec ces longues tiges fines […]

Lire la suite Du haut de la colline

Sous la neige

Écrire. J’ai fait du surplace, comme font les chiens et les loups avant de s’allonger dans l’herbe. J’ai tassé du mieux que je pouvais, jusqu’à dessiner sur le sol trompeur un petit cercle plus dur, pour être sûr de ne pas finir quelques dizaines de centimètres plus bas, contre mon gré. J’y pense : voilà […]

Lire la suite Sous la neige