Croquis en morceaux

Pluie et ville. Toute humide. Toute mouillée. Ça ne durera pas. La pierre taillée des trottoirs prend ce teint rose. Un teint de petit matin sous un ciel poli comme le verre. Comme si la couleur de l’aube des jours de soleil s’y était encastrée pour de bon.   Ça ne durera pas. Ni le vent […]

Lire la suite Croquis en morceaux

Bonnes pensées dans l’aube

Croquis assemblés Il y a le vent. Le vent toujours. Froid. Du Mistral peut-être. Je sais pas trop où sont les frontières, de toute façon. Comment vraiment savoir. C’est glacial, ça souffle, ça suffit pour se glisser sous le jeans, et si les chaussettes trop courtes sont restées en été, c’est la fin, ça s’immisce, […]

Lire la suite Bonnes pensées dans l’aube

Croquis en boucle froide

Voilà. Me voilà encore dehors, à vouloir faire travailler les muscles des rétines. Je voudrais que ce soit quasiment instinctif, comme l’enfant et la poitrine de sa mère, la bouche collée à la lumière brune de la tétine, œuvrant sans volonté à nourrir tout le corps qui grandit sans bruit, et que mon âme s’élargisse […]

Lire la suite Croquis en boucle froide

Croquis de la Madrague

Et voilà : en route pour le bus 83.  Là-haut les nuages sont là ; le temps est doux. Bientôt 10 heures. Le soleil n’est pas non plus trop loin derrière le mur des nuages. Ce matin je vais dans le quartier de la Madrague.  Bus 19. L’Huveaune, presque à l’embouchure, qui longe l’Hippodrome de Borely. […]

Lire la suite Croquis de la Madrague